INTERNATIONAL | EDUCATION & RECHERCHE

Programme de bourses d’études doctorales sur la recherche sur le changement climatique

En partenariat avec le GIEC & la FPA2

Fondée en 1988 par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est l’organisme international chef de file pour l’évaluation du changement climatique. Son organe consultatif est composé d’un groupe de scientifiques indépendants.

Le GIEC a reçu le prix Nobel de la paix conjointement avec Al Gore en 2007 pour ses efforts visant à « … développer et diffuser des connaissances plus approfondies sur les changements climatiques causés par l’homme et à jeter les bases des mesures nécessaires pour contrer ces changements ». Avec l’argent du prix qu’il a reçu, a été créé le programme de bourses du GIEC pour les étudiants en doctorat des pays en développement afin d’étudier les effets du changement climatique dans leurs propres régions.

Les jeunes chercheurs sont sélectionnés tous les 2 ans par un comité d’experts scientifiques du GIEC.

En partenariat depuis 2013

LA FONDATION CUOMO

En 2011, la Fondation Prince Albert II de Monaco a formé un partenariat avec l’UNEP et en 2013 la Fondation Cuomo s’est jointe à l’initiative.
Jusqu’à présent, la Fondation Cuomo a soutenu 16 projets académiques.

 

Le processus de sélection

Ci-dessous la description du processus d’attribution des bourses, une fois qu’un cycle de financement a été convenu :

  • Le Secrétariat du GIEC reçoit et examine toutes les demandes d’éligibilité et les attribue au Comité technique des experts du Programme de bourses d’études
  • Les examinateurs du Comité technique etudient les demandes et les propositions, avec le soutien supplémentaire d’autres experts du GIEC, et font leurs recommandations au Conseil scientifique, qui comprend le président et les trois vice-présidents du GIEC
  • Le Conseil scientifique du GIEC évalue les recommandations et établit une liste restreinte de candidats qui est soumise aux partenaires de financement
  • Les partenaires financiers (Fondation Prince Albert II de Monaco et Fondation Cuomo) ainsi que le Conseil scientifique du GIEC effectuent la sélection finale des étudiants qui recevront les prix.

Plus d’informations sur le processus de sélection, sur le site du GIEC…

Bourses attribuées

Pays représentés

Durée du partenariat

Fonds en €

Promotion 2013-2015


Duong Tran Anh
(Vietnam)

Une enquête sur l’impact du niveau de l’eau dans le Mékong et l’élévation

du niveau de la mer en raison du changement climatique sur les estuaires du Tien et du hau.

Rajesh Kumar Mahato (Inde)
Évaluation du changement climatique sur les ressources en eau du bassin de la rivière Saptha Kosi.

Bheki Maliba (Afrique
du Sud)

Quantification des effets de l’élévation du CO2,

de l’O3 de surface et de la sécheresse sur les cultures staple.

Pheakkdey Nguon (Cambodge)
Knowledge into Action: Stakeholders’ Assessment of Projects to Reduce Emissions from Deforestation and Degradation (REDDMD) au Cambodge.

Luz Milena Nino (Colombie)
Assessing Forest Carbon Storage across A Rainfall Gradient in Jamaica: implications for Predicting Impacts and Mitigating the Effects of Climate Change.

Promotion 2015-2017

Amegnaglo Cocou Jaures (Bénin)
Valorisation économique des services météorologiques traditionnels et modernes pour les producteurs de maïs au Bénin.

Mokria Mulugeta Gemi
(Éthiopie)
Potentiel dendroclimatologique des espèces d’arbres afromontanes et Reconstruction d’informations hydroclimatiques de plusieurs siècles pour le bassin du Haut-Nil Bleu, en utilisant l’anneau d’arbre comme proxy.

Ei Phyu Win
(Myanmar)

Effet de la gestion du fumier organique et de l’eau sur

les émissions de méthane provenant de Paddy Fields.

Htwe Min THANT (Myanmar)

Relations phylogénétiques et dépistage de la tolérance à la sécheresse des génotypes d’aubergines du Myanmar.

Suranjith Bandara KORALEGEDARA (Sri Lanka)

Le rôle de l’effet des îlots de chaleur urbains et l’influence du changement climatique futur dans les événements de précipitations extrêmes à l’échelle mésométrique dans les villes urbaines.

Aïssatou FAYE (Sénégal)

Dynamique et sensibilité de lamousson ouest-africaine, estimation des impacts de l’extension des villes côtières actuelles et futures sur le climat local et régional, effet d’îlot de chaleur urbain, réduction du modèle climatique régional et évaluation des performances des modèles climatiques régionaux.

Groupe 2017-2020

Ana Carolina Amarillo (Argentine)
Modélisation des polluants associés au changement climatique dans le centre de l’Argentine et propositions d’atténuation.

Li Dongfeng (Chine)
L’eau
et les sédiments se réduisent en réponse au changement climatique dans les rivières Headwater des hautes terres asiatiques.

Pedro Fernandez
(Argentine)
Lier les perceptions et l’adoption des systèmes silvopastoral avec les variables environnementales dans le Chaco sec argentin.

Igor Riberiro (Brésil)
Incendies dans la forêt tropicale amazonienne : Impacts des feux de forêt sur la qualité de l’air d’une mégapole tropicale.

Da Yabin
(Chine)
Changement climatique, ozone troposphérique, rendement des cultures et sécurité alimentaire en Chine : implications et économie.

Articles Associés

Un autre chercheur soutenu par la Fondation obtient son doctorat

Photo: Duong Tran Anh à la défense de sa thèse à la Technische Universitàt Munich, le 15 janvier 2019 Le 15 janvier, Duong Tran Anh, chercheur de la Fondation, a défendu avec succès sa thèse à Munich. Affilié à l’Institut de l’eau et de l’environnement de l’Université...

Medias Associés

Share This