Chercheuse sur les effets du changement climatique, Ana Carolina Amarillo (Argentine) est boursière de la Fondation Cuomo

« J’espère que tout le monde est en bonne santé. En Argentine, nous sommes en quarantaine depuis le jeudi 19. Dans mon cas, j’ai commencé la quarantaine quelques jours auparavant, car deux cas ont été confirmés à la faculté de chimie la semaine précédant le début de la quarantaine

Toute l’université de Córdoba a donc décidé d’arrêter les cours. Nous ne pouvons pas sortir, sauf si vous êtes policier, journaliste, médecin ou si vous vendez de la nourriture, etc.

Je suis optimiste quant à la décision de notre président, car il a décidé très tôt de confiner la population. J’espère que cela nous donnera du temps et que l’hôpital ne s’effondrera pas.

Je travaille à la maison, j’ai beaucoup de choses à faire dans mon ordinateur. J’enseigne également la chimie dans ma faculté ; nous sommes très occupés à préparer les cours en ligne.

J’ai dû faire un prélèvement de particules au mois de mars. Mais cela devra attendre.

En Argentine, nous sommes très tristes de la situation dans le monde. Et nous recevons beaucoup de nouvelles alarmantes sur l’Italie et l’Espagne. Nous sommes très tristes pour eux.

J’espère que chacun d’entre vous va bien.

Je vous salue chaleureusement »

Dr. Ana Carolina Amarillo

Projets associés

Articles Associés

« This Is Our Time »

"This Is Our Time", affirment les jeunes chercheurs et les doctorants soutenus par la Fondation...

Share This